Rétrospective du catch d’impro du vendredi 25 janvier 2019

Il est 20h15 ce 25 janvier à la MJC de Voiron et c’est l’effervescence.

Des cartons de votes rouges et blancs sont distribués au public pressé à l’entrée du café Atmosphère qui s’apprête à faire salle comble.

Crédit Carlos Sainz-Pardo

Dans les coulisses, même excitation: ce soir est un grand soir pour l’équipe voironnaise qui débute sur scène. Comme pour un premier rendez-vous galant elle a mis les petits plats dans les grands et a la fierté d’accueillir à domicile des improvisateurs chevronnés de Grenoble.

Le public attend avec gourmandise. La délirante Maîtresse de Cérémonie fait monter la pression. Les assistants arbitres prennent place. Et le corps arbitral fait son entrée en la personne du redoutable B.Huet- le-bien-nommé sous les huées de la salle surexcitée.

C’est alors que les joueurs font leur apparition en poussant des cris de guerre.

« Blanc ! Blanc ! Blanc ! Chauffés à blanc ! » pour l’équipe des Blancs Cassés, carton de vote blanc, et bizarrement vêtus en blanc.

« Pamplemousse! Orange! » pour l’équipe des Violets, carton de vote rouge, et évidemment vêtus en orange.

Maintenant que tout est clair, c’est parti !

Les joueurs chauffent la salle avec quelques réjouissantes démonstrations : une partie de cache-cache dans le public ouvre le bal, suivie d’une épreuve de course au ralenti et d’une mise en scène d’exploits farfelus ou grotesques.

Enfin le match commence et les équipes s’écharpent avec délice et imagination. Orientés par diverses contraintes, catégories, ou thèmes (tous empruntés aux banderoles des gilets jaunes), les personnages burlesques se succèdent. La comtesse Aube de Bergé-Bâton en robe « montgolfière » en quête d’un prétendant fait suite à des J.O. en cochon-ski avant de laisser place aux cascades époustouflantes de Flash-Ball Gordon. Tout est mis en œuvre pour que le public voie des éléphants roses entre l’enfer et le paradis-sans-un-radis !

Après chaque séquence les spectateurs sont invités à voter. Bien sûr rien n’est simple, et les pénalités sifflées par l’arbitre conspué attisent la désapprobation générale pour le plus grand plaisir de tous.

C’est au score de 8-7 pour les rouges en t-shirt orange nommés les Violets que se termine ce match, et sur une belle note de partage, de remerciements et de gratitude.

Avec une belle haie d’honneur les joueurs ont raccompagné leur public en chantant « Merci public ! Merci ! ».

En effet, le public peut être remercié, car c’est bien grâce à sa fidélité et à cette audience croissante que le succès grandissant de l’impro à Voiron prend forme, soirées après soirées !

Alors encore une fois : Merci public !

Marie-Laure

Cette soirée a aussi bénéficié de la prose de Sébastien dans cet article du Dauphiné Libéré du 27 janvier 2019.

Aucun commentaire

Déposer une réponse