Corpus Bang Bang et les Scarabées ont fait halte à la MJC pour un catch d’impro

26 janvier 2018. Voiron tremble.

En ce vendredi soir lourdement enseveli sous la neige, bravant les éléments, deux équipes émergent de la brume voironnaise et se dirigent vers la MJC pour un affrontement fracassant et fracassé. Toujours désireuse de nous enrichir avec de nouvelles découvertes de spectacles vivants, et avec la complicité de Benjamin Huet ( IPV- Impro du pays voironnais sur FB), la MJC ouvre les portes de la salle Atmosphère pour une soirée de catch d’impro inédite.

À cour : « Les Scarabées » !
Incarnés par l’équipe des sœurs Canard-Johnson (Adeline Jourden et Elodie Cheneval, de Bonneville) ces ménagères étonnantes font une entrée musicale déjantée sur un zouk célèbre. Duels de balayettes WC, pulvérisations tourbillonnantes et colliers de papier toilette multi-usage, elles ont tout pour nettoyer, astiquer et surtout balayer l’équipe adverse.

À jardin : « Les Corpus Bang Bang » !
Pieusement drapés de leurs tenues ringardes, Marie-Cyprine (Marine Gibilaro) et Masturbin (David Sillet) forment l’équipe rhône-alpine de la Manip pour Tous. Entonnant des chantiques improbables repris en chœur par un public enthousiaste,  ils s’avèreront d’une moralité douteuse.

Au centre  : Benjamin Huet, l'Arbitre !
Droit. Impartial. Distribuant des pénalités sans états d’âme, il sera la voix des spectateurs  invités à s’exprimer après chaque échange opposant les deux équipes. Il règne en maître sur le chronomètre et sur la mise en jeu des thèmes et catégories qui sont autant de défis pour les joueurs qui s’affrontent sur scène.

Pour notre plus grand plaisir, les personnages prennent alors vie sous nos yeux dans des situations inconcevables, grotesques ou tendres. Dans une salle comble et conquise, le public navigue de l’absurde au burlesque, des assassinats à la séduction et, de saynètes en saynètes, tous, petits et grands, passent une merveilleuse soirée de rires.

Une belle réussite à renouveler d’urgence. Nul doute que le théâtre d’impro trouvera très vite son public sur le voironnais.

 

Marie Laure ANDRE

 

Retour en images...

Aucun commentaire

Déposer une réponse