Rencontre avec Vincent Gontier le 7 février 2017

Mardi 7 février 2017  a été l'occasion de faire la connaissance de Vincent Gontier, plasticien et sculpteur.
Dans le cadre du projet "Le Bonheur Brut dans le Pays Voironnais", il est venu nous présenter son œuvre au travers d'un diaporama et a également fait un appel à projet.

Depuis plus de 30 ans, Vincent Gontier a fait des journaux son objet de prédilection, véritable outil de représentation de notre quotidien. Il n'a d'ailleurs de cesse de les assembler, les plier et les déplier, les allier à l'acier et ainsi confronter ces deux matières qui deviennent également complémentaires. Il met en opposition l'éphémère/le perenne et le fragile/le robuste, notamment avec les "Compactus". Ses œuvres fonctionnent comme des métaphores de la mémoire : il compresse le temps afin que les souvenirs s'inscrivent dans une forme.
Aussi, entre 2003 et 2005, il a travaillé sur la guerre en Irak et a donc conservé des articles de presse. Sa sculpture finale, "Vol" représente des tuyaux de pompes à essence qui semblent cracher des avions de guerre (réalisés avec les articles). Ici, il a voulu dénoncer l'actualité en la pointant du doigt. Le contenu du journal devient matière artistique.
Mais Vincent Gontier travaille également le papier journal seul, notamment en le roulant très serré afin de créer de véritables "Synapses" suspendues dans les airs et qu'il rassemble à l'aide d'épingles de papetier. En 2009, il découvre l'origami ce qui va lui permettre l'utilisation de différents volumes cubiques, il joue sur la couleur, les gammes de noir et blanc et construit des villes imaginaires. Il joue également sur la typographie des feuilles. Il y a ici un rapport au temps par le journal et à l'espace par la grandeur du journal.

Aujourd'hui, Vincent Gontier propose aux habitants du pays Voironnais et principalement de Voiron, la réalisation d'une installation géante sur le thème de mes "tapis de journaux-paysages urbains d'origami". Il s'agit de la construction d'une ville imaginaire, la ville du Bonheur. Vincent Gontier invite donc à réaliser des origamis à partir de pages de journaux sélectionnés (référence au monde réel), mais également à écrire une lettre (référence au monde imaginé) dont le format sera défini en fonction des formats des articles des feuillets du quotidien "le Monde" qui constitue les "tapis". Le tout s'étendra sur une superficie de 80m² où le visiteur aura le loisir de progresser dans le paysage urbain.

Un premier atelier participatif aura lieu le jeudi 16 février à la MJC. Vincent Gontier y sera présent et nous apprendra à réaliser  des modules en origami. Une dizaine d'ateliers vous seront proposés. Cette activité concerne un public d'adolescents et d'adultes car il s'agit d'un travail minutieux de mesure, de découpage et de collage. La séance de présentation s'est d'ailleurs terminée par la construction d'un cube par l'artiste lui même.

 

Si vous êtes intéressés par le travail de V. Gontier, n'hésitez pas à consulter ce lien  sculpture presse

Aucun commentaire

Déposer une réponse