« Bien bottées, bien chapeautées »

Torchis, brique, pisé... il existe plusieurs façons de construire des maisons en terre.

Ce mercredi 26 novembre, les participants à l'atelier Pisé organisé avec le Pays d'Art et d'Histoire du Pays Voironnais ont multiplié les expériences, pour comprendre l'architecture en Pisé, cette matière si particulière. 

Mais au fait : "C'est quoi la terre ?

- La nature, là où on marche, la planète...
- Oui, et quoi d'autre ? Plus précisément...

Pour le savoir, une petite expérience de toucher, avec différentes matières : des gros cailloux, des petits cailloux, des grains de sable, et une sorte de poudre, l'argile. 

La terre, c'est tout ça en même temps, une matière en grains, avec de l'air entre chacun.
Et l'argile, c'est un grain bien particulier, tout plat.

Les grains de l'argile peuvent être collés grâce à une colle naturelle : l'eau, qui va chasser l'air entre les grains.

Mais si l'on met trop d'eau, tout s'écroule ! Savant mélange...
Il faudra fabriquer des sortes briques, en tassant bien la matière, pour chasser l'air afin que l'argile soit bien solide.

Aussi, on dit des maisons en Pisé qu'elles doivent être "bien bottées et bien chapeautées", c'est-à-dire munies d'une base solide et d'un grand toit très large, pour ne pas qu'elles s'écroulent. 

 

 

 

Aucun commentaire

Déposer une réponse