Jouer entre les gouttes

Il a plu, oui, mais tout a plu ! La 23è édition du festival Emotions de Rue s'est achevée samedi dernier, à peu près comme elle avait commencé : sous la pluie, mais d'applaudissements cette fois-ci. Trois semaines de jonglage avec les averses, les erreurs de programme, les modifications inopinées... ont donné au festival des allures de jeu de piste. Tout le monde a bien voulu y participer, et c'est tant mieux !

Saluons les voltigeurs et voltigeuses, diabolistes, équilibristes, acrobates, comédiens et comédiennes, musiciens et musiciennes, dresseurs-euses, et autres talentueux artistes, qui au pied levé, ont adapté leurs créations, ratatiné leurs sauts, modifié quelques histoires, improvisé avec le décor, pour jouer sous divers plafonds et continuer d'émouvoir le public, comme à ciel ouvert.
L'histoire nous dira si la météo a servi ou desservi la cause du spectacle vivant en ces temps de grèves. En attendant, les arts de rue continuent, la programmatrice aussi, partie derechef à Challons.

Merci pour les retours positifs qui ont été envoyés à la MJC.

Revivez les émotions de ce début juillet, avec les clichés pris par les membres du club photo :

 

Aucun commentaire

Déposer une réponse