Corps à Cordes

Crédit : Elisabeth DreneauQuoi ?

"Corps à cordes"

par la Cie Les A(rt)lliés, mis en scène par la Cie Commun Accord

Il existe une multitude de techniques que l’on ne connait pas. Les jeunes circassiens de l’atelier Cirqu’perf de la MJC de Voiron, regroupés depuis 2013 sous le nom de la Cie les A(rt)lliés, ont eu la chance d’en apprendre durant toute l’année. Seul, à deux, à trois voire même en groupe, avec une ou plusieurs cordes, « qui a dit que la corde à sauter était un jeu d’enfants ? ». Avec "Corps à cordes", on est loin de la cour de récréation.
Nous avons eu l’occasion d’assister à l’une des dernières répétitions de ce groupe d’ados avec les intervenants qui les ont encadrés en ateliers, Perrine et Cédric, de la Compagnie Commun Accord. L'occasion d'avoir un aperçu de ce 5 juillet et d'en savoir plus sur le spectacle.

 

Une identité de la corde à sauter ?

Durant toute l’année, les jeunes circassiens ont pu se perfectionner dans l’art de manier les cordes à sauter. Et pendant trois mois, ils se sont consacrés en particulier à la Biennale « Tous Créateurs », qui les a fait plancher sur le thème de l’identité. Ainsi est né « Corps à cordes », qui sera de nouveau présenté pour le premier jour du festival « Emotions de Rue », avec une adaptation pour neuf artistes au lieu de onze.

Qui sommes-nous ? Quelle est notre place dans la société ? Dans un groupe ? Ce sont les questions que tout le monde se pose, « et surtout les adolescents », selon Perrine et Cédric. Les circassiens ont donc sauté sur l’occasion pour choisir une technique, en accord avec ces interrogations, que l’on voit très peu dans les spectacles de cirque, et offrir aux spectateurs quelque chose de nouveau. « C’est un spectacle de cordes à sauter, ça change du cirque de d’habitude » expliquent les jeunes circassiens. Le sujet trouve alors un écho jusque dans la technique choisie par le groupe et les intervenants. « Au début on se ressemble tous, puis au final on est tous différents. », résument les artistes d’une seule voix.

Des acrobaties, de la manipulation de cordes, deux trois pas de danse, et quelques techniques nouvelles légères, c’est ce qu’il a fallu aux jeunes pour monter ce spectacle. « Avec la corde à sauter, ils se retrouvent tous au même niveau », nous explique Perrine. En effet, forts de leur expérience dans le cirque, les jeunes ont tout de même dû (ré)apprendre à sauter à la corde, et ça n’a pas été une mince affaire. Cardio’, coordination, rythme, tout était réuni pour faire travailler les jeunes. A un âge où s’exprimer en groupe est parfois difficile, Perrine et Cédric étaient là pour « accompagner chacun et pousser à la créativité ». Même si le dernier mot revenait souvent aux deux metteurs en scène, avec beaucoup d’écoute, et en laissant émerger les idées, le spectacle est resté très collectif dans sa construction.

Un spectacle à ne pas manquer, le Samedi 05 Juillet, Place de l’Europe, à 16h45.

 

Et un avant-goût en vidéo :

Aucun commentaire

Déposer une réponse