Pat Kalla & ses musiciens, griots des villes

Conteur imbibé de soul, de funk, de rap, Patrice Kalla ne propose pas des histoires au coin du feu, mais des histoires « avec le feu » !

Pat Kalla 3 _credit E DreneauLe feu ? Celui de la musique qui accompagne ses paroles et de l'optimisme qui se dégage du groupe. Un clavier, un vocoder, une basse, une guitare, une batterie, il n'en fallait pas plus, vendredi, pour faire bouger le public, même assis !

Patrice Kalla conte, raconte, slame, chante et chemin faisant, transmet les paroles de sagesse que ses racines camerounaises lui ont injecté au cœœur. Pas de volonté moralisatrice dans ses légendes, mais une profonde envie de réveiller les contes, de les actualiser, de les « cuisiner à la sauce urbaine », contemporaine et locale. Rois, esprits, seigneurs et autres protagonistes revivent sous les traits de maires, clochards, banlieusards... dans des récits initiatiques ou mythologiques, aux accents parfois loufoques, toujours poétiques.

« La légende d'Eboa King » , symboliquement, « c'est un appel à la liberté, quand on sait que Eboa signifie prison. C'est aussi un choix qui fait référence à Eboa Lotin, chanteur, conteur et musicien camerounais », explique Pat Kalla. Inspirés de contes africains collectés dans plusieurs pays, ses textes font naître autant de sourires aux lèvres que d'images dans la tête, en jouant sur les mots, les sonorités et les associations d'idées.

« Si les humains ne parlaient pas, c'est la terre qui crierait », rappelait le griot sur scène, au moment d'improviser le rappel. D'autres proverbes, traits d'humour et interpellations ont jalonné le spectacle : « La parole frappe, blesse, parfois même, la parole tue ». Vendredi, celle de Pat Kalla, qu'elle parle anglais, français, douala ou ingala a plutôt séduit le public du café-concert. Il ne reste plus à chacun et chacune, qu'à donner sa part du fruit qui a été partagé entre les artistes et les spectateurs, pour que les histoires continuent d'avancer.

D'ici là, Pat Kalla vous souhaite un très bel hiver et espère vous revoir sur les routes des saltimbanques !
Et en attendant, vous pouvez le retrouver sur son site pat-kalla.com et sa chaîne youtube, où il propose régulièrement de nouveaux contes.

Pat Kalla et ses musiciens, le 6 décembre 2013 au café-concert Atmosphère
Claviers : Rémi Mercier
Guitare : Brice Botin
Basse : Mathieu Picard
Batterie : Grégory Jouandon

Merci à Elisabeth Dreneau et Claudine Moiroud, membres du club photo, pour les clichés de la soirée. Reproduction interdite.

Aucun commentaire

Déposer une réponse